Entrevue DEUX-ZERO.com

Depuis le lancement du projet ROUGE Mémoire en octobre 2010, le site Deux-Zero.com a été un partenaire de choix avec sa mine de statistiques sur le football français et international mais aussi et surtout pour sa section dédiée au Stade Rennais FC. Le 13 juin 2012, ROUGE Mémoire est allé à la rencontre de son partenaire pour un entretien qui en dit beaucoup sur ce qui se cache derrière Deux-Zéro.com : Benoît Datin.



"Si je devais avoir un slogan, ce serait : pas de blabla mais des résultats"

Quand et comment est né le site Deux-Zéro ?

C’était en 2003, l’idée c’était de transcrire ce que je faisais en fichier Excel lors de chaque saison du championnat de France de football. Le site référence dans ce domaine était RSSSF.com qui graphiquement n’était pas très joli mais comportait beaucoup d’informations. Je me suis dit que ce serait sympa d’avoir un site un plus intéressant visuellement et surtout de ne plus traîner des informations sous Excel.

Que peut on trouver sur le site ?

Si je devais avoir un slogan, ce serait : "pas de blabla mais des résultats." L’idée de départ était de n’avoir vraiment que des statistiques. Je n’étais pas intéressé pour avoir des forums et aller chercher des modérateurs. Je n’avais pas le temps pour ça et ça ne m’intéressait pas. J’ai donc essayé de me focaliser sur toutes les compétitions qui étaient liées aux clubs de 1ère division française, c'est-à-dire : Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue (à partir des tours où sont engagés les clubs de l’élite) et Trophée des Champions. Pour le football international, on peut retrouver les compétitions majeures. Pour la Coupe du Monde, je suis remonté jusqu’à l’édition 1974. J’essaie de remonter petit à petit le temps jusqu’à la première édition. L’idée étant d’avoir des informations les plus pertinentes possibles en terme d’horaire des matchs notamment. Ainsi, je passe pas mal de temps aux archives pour recenser ces informations. Pour l’Euro, j’ai récemment mis en ligne toutes les éditions jusqu’en 1960, la première édition. Enfin, j’ai toutes les éditions de la Coupe des Confédérations. Il y aussi la partie spéciale Stade Rennais FC car je suis de retour dans la ville depuis 1994 et enfin la partie Équipe de France.

D’où est née la passion pour les stats ?

Une passion petit où j’avais l’habitude de noter un petit peu tout. Je regarde toujours un match avec cet aspect curieux de savoir à quel minute le joueur a marqué, à combien de but il en est, etc.

"J'ai du passer une vingtaine d'après-midi aux archives de Ouest-France"

Pourquoi ce focus sur le Stade Rennais FC sur le site ?

Quand je suis revenu sur Rennes, j’ai commencé à suivre le Stade Rennais et à aller au stade car 1994 correspond au retour du club en 1ère division. J’avais trouvé qu’il y avait un manque en terme de statistiques sur toute cette époque là et j’avais envie de faire un focus sur des stats de joueurs. J’ai donc passé beaucoup de temps aux archives de Ouest-France pour retrouver les compte-rendus de matchs et reconstituer toutes les feuilles de matchs. Entre les archives d’Ouest-France et les archives municipales, j’ai du y passer une vingtaine d’après-midi voire plus. Il faut y ajouter le temps passé à la Ligue de Bretagne, j’y ai retrouvé beaucoup d’informations importantes dans Foot, le magazine de la FFF, avec notamment dans les éditions des années 1990 les rapports des commissions de discipline. Tous les procès-verbaux de la Ligue sont consultables là-bas et pour moi, c’était une source d’informations inépuisable.

Quel genre d’archives conserves tu ?

Je me suis procuré tous les guides de football qui peuvent exister. Un ami m’a transmis tous les journaux L’Équipe publiés depuis 1990 et c’est avec ça que j’ai commencé à constituer ma base de données. Je prenais les journaux un par un et ainsi, je reconstituais les feuilles de matchs. Il faut y ajouter tous les guides de début ou fin de saison de France Football, je me suis procuré les manquants via eBay au fil du temps. Régulièrement quand on m’interroge sur une information, je peux prouver par un scan l’information très rapidement. Enfin, il y a des archives personnelles que j’ai moi-même constitué avec le temps.

Tu as accompagné le projet ROUGE Mémoire en mettant tes stats à disposition. Que penses tu du résultat ?

Ca a été une super collaboration ensemble. On a tout de suite compris qu’on avait une sensibilité qui était la même avec un côté aussi pointilleux l’un que l’autre. Ce que j’ai apprécié au cours de cette collaboration, c’est que tu as corrigé mes erreurs et vu la quantité d’informations, on ne peut pas y échapper. Le deal c’était "je te donne mes stats et en échange tu me corriges beaucoup de choses." Ca a été une collaboration réciproquement profitable. Un moment j’avais envisagé de faire un site dédié qu’au Stade Rennais. Clairement, si j’avais fait un site il aurait beaucoup ressemblé à ROUGE Mémoire. C’est un travail remarquable et je n’aurai pas fait mieux.

"Comme tout le monde, j’ai le sentiment que l’on ne va jamais rien gagner"

Quel public est assidu sur le site ?

Pas facile à savoir mais on constate des choses improbables comme des Russes qui se connectent plusieurs fois sur le site. On peut penser que c’est un expatrié mais rien ne le prouve. Par contre, avec ce que je vois dans Ouest-France dans les articles précédant les matchs du week-end, je sais que mes statistiques y sont exploitées. Je sais que Jacques Guyader ou Nicolas Carnec consultent mon site. Avec beaucoup d’humilité, je sais qu’il y a des informations que l’on trouve nulle part ailleurs notamment sur les arbitres : savoir si tel ou tel officiel réussit plus ou moins bien à telle équipe. Quand je vois une stat dans Ouest-France à ce sujet, je n’ai pas de doute que cela vient de chez moi. Le tout premier à me contacter avait été Alain Prioul, pigiste à Ouest-France. De mon côté, je lui avais demandé beaucoup d’informations qui me manquaient sur le Stade Rennais des années 1990.

Quels sont les projets de 2-0 pour l’avenir ?

Constituer l’intégralité de la base pour la Coupe du Monde. Le problème c’est plus on remonte dans le temps, plus y est difficile de trouver des sources télévisuelles. Cela se traduira certainement par passer du temps aux archives. S’il s’agissait juste de recopier un guide, ce serait facile et accessible de tous mais je m’attarde sur des détails comme la chaîne télé qui diffusait chacun des matchs. On peut noter que depuis le début de l’année, j’ai créé un compte Twitter qui constitue un bon lien avec mon site. Enfin, j’aimerais remonter dans le temps avec le Stade Rennais mais je voudrais le faire que si je suis sûr d’avoir toutes les informations. J’ai commencé à la saison 1989-1990 car j’avais tous les supports papier pour le faire. Ma source d’informations commençait là de façon fiable.

Quelle vision as-tu du SRFC actuel ?

Un petit peu comme tout le monde : déçu. Il est vrai qu’on a franchi un palier car on ne tremble plus en se demandant si le club va descendre. Mais comme tout le monde, j’ai le sentiment que l’on ne va jamais rien gagner. Chaque année, on se fait plumer par un club hiérarchiquement inférieur dans les coupes. Quitte à choisir, nous sommes beaucoup de supporters à préférer largement avoir un trophée et finir 10ème que d’avoir la coupe d’Europe tous les ans, surtout quand on voit comment on la joue. C’est un club stable en Ligue 1 mais il y a moins de plaisir à regarder les matchs.

Peux tu dresser ton onze idéal des Rouge et Noir ?

Sur l’équipe qui est élue par les lecteurs de ROUGE Mémoire, j’ai un seul regret c’est l’arrière gauche où j’aurais vraiment aimé voir Julien Escudé plutôt que Kevin Théophile.

Petr Cech – Mario Melchiot, François Denis, John Mensah, Julien Escudé – Yann M’Vila, Kim Källström – Sylvain Wiltord, Jocelyn Gourvennec, Olivier Monterrubio – Alexander Frei.

Rennes-Juventus 1999 : "une ambiance comme j'en ai jamais entendue !"

Peux tu nous raconter ton plus grand souvenir avec les Rouge et Noir ?

Un mot de la fin ?

Content d’avoir pu échanger ainsi avec ROUGE Mémoire car on partage la même vision du foot en général et la même façon de voir les choses pour nos sites internet.


Accéder à Deux-Zéro