Entrevue Pascal LESNÉ

Né en 1976 et originaire de Saint-Méen-le-Grand, Pascal Lesné est un fervent supporter du Stade Rennais FC. Il sera d’ailleurs à l’honneur au stade lors du Rennes-Nantes du 29 septembre. ROUGE Mémoire l’a rencontré à l'occasion de la rentrée des abonnés du mercredi 18 septembre 2013 pour échanger avec lui sur sa lutte contre la mucoviscidose, son association Ptit Li’on, son futur album et son amour pour le club breton.



Pascal Lesné lutte contre la mucoviscidose avec le Stade Rennais

Comment vis-tu ta passion du Stade Rennais FC ?

Je suis supporter depuis toujours et abonné depuis plus de quinze ans au stade. Toutes mes cures sont calées en fonction du calendrier du Stade Rennais. Je fais tout pour m’arranger pour être aux matches au Stade de la Route de Lorient. Il faut savoir que les cures d’antibiotiques ont lieu quatre fois par an durant une quinzaine de jours en hospitalisation complète au centre de Perharidy à Roscoff (Finistère). Je me tiens toujours informé du score, des transferts et de l’actualité du club quoiqu’il arrive.

Quels sont tes plus grands souvenirs au stade ?

Je me souviens de grandes émotions comme lors d’un très vieux but de Laurent Huard en fin de match contre Auxerre (NDLR : le 1er mai 1992) qui permet au club de jouer les barrages pour le maintien. J’étais aussi au Stade de France pour le but de Carlos Bocanegra même si ce fut une défaite… Il y aussi la demi-finale de Coupe de la Ligue 2013 contre Montpellier. J’étais en cure à Roscoff et le médecin m’a autorisé exceptionnellement à faire les cinq cents kilomètres aller-retour dans la soirée. Je n’ai pas regretté du tout mon déplacement !

Face à ton combat quotidien, que représente le Stade Rennais FC ?

Cela change les idées tout simplement. En cure par exemple, ça permet de penser vraiment à autre chose et de sortir du milieu médical pour un certain laps de temps. J’aime beaucoup le sport même si je ne peux plus le pratiquer aujourd’hui. Il faut savoir que la mucoviscidose est une maladie chronique où quoiqu’il arrive on se dégrade progressivement. Le seul moyen aujourd’hui pour prolonger la vie est une greffe d’organes : cœur et poumons.

Tu réalises un rêve en enregistrant un album ?

Oui. Le but de cet album est de sensibiliser le public à cette maladie qu’est la mucoviscidose et au don d’organes. Il s’agit d’un vrai album Reggae-Ska car c’est la musique que j’aime. Il sera enregistré au studio de Montauban-de-Bretagne. Sa sortie est prévue pour 2014 c’est pourquoi mon association Ptit Li’on propose dès maintenant une prévente pour autofinancer le projet.

Plus d'informations

Pour en savoir plus sur son combat et la prévente de son album : rendez-vous sur la page Facebook de son association Ptit Li'on.