Film La Marée Rennaise (2009)

Le samedi 9 mai 2009, le Stade Rennais FC dispute la finale de la Coupe de France face à l'En Avant Guingamp. Ce soir là, plus de 35000 Rennais prennent la direction de Paris/Saint-Denis pour assister au match au Stade de France. Une ferveur populaire incroyable autour de l'événement immortalisé par Grégory Pichet. Ce supporter de longue date avait eu l'excellente idée de réunir toutes les vidéos amateurs des supporters rennais pour revivre l'événement tel qu'ils l'ont vécu de l'intérieur. Il raconte cette aventure !



"Dans 20 ans, que restera t'il comme trace de cette ferveur à part ce film ?"

Depuis quand es tu supporter du SRFC ?

Mon premier match à Rennes était un match de D2 contre Noeux-les-Mines, en pesage (debout). Gérard Houillier était l’entraîneur de l’équipe nordiste. Ensuite, de façon plus régulière avec mon père, lors de la saison 1983-1984. On allait après chaque match manger un steak-frites "Chez Manu" (maintenant le Valy). C’est surtout lors de cette saison que je suis devenu supporter.

Qu'est ce que ce 9 mai 2009 a représenté pour toi ?

L’aboutissement d’une attente de 23 ans, depuis la demi-finale en 1986 contre Marseille. Les billets étaient à l’époque en vente avant le résultat des demi-finales, et on avait pris des billets avec mon père. On est donc quand même allés à la finale Bordeaux-Marseille. C’est là que j’ai compris ce que représentait une finale, l’engouement pour les villes, l’ambiance… Il fallait que je vive ça au moins une fois. J’aurai attendu 23 ans et 2009. C’est donc malgré la défaite un très grand souvenir.

Comment t'es venue l'idée du film ?

Tout simplement pour immortaliser cet événement qui est personnel c’est vrai. Mais pour laisser une trace aussi d’une ferveur, d’un truc qui s’est passé. En toute modestie, dans 20 ans, que restera t il comme trace de cette ferveur à part ce film ?

Quels moyens as tu déployé pour le réaliser ? Mon idée de départ était de n’utiliser QUE des films personnels et amateurs pour donner un côté "ambiance vécue de l’intérieur." J’ai donc cherché et pris des contacts avec des supporters sur le net, en laissant des annonces sur les forums notamment. J’avais contacté aussi les radios locales pour avoir des bandes son de la journée, pour reprendre le principe d’un film réalisé par Canal+ lors de la finale de la Coupe du Monde 1998, avec des films amateurs mais avec une bande son de type "radio" en voix off. Personne n’avait daigné me répondre.

Quand as tu publié le film ?

Fin juin je crois, un mois et demi après la finale. Je n’ai donc pas chômé et y ai passé beaucoup de soirées.

Quels retours as tu eu après sa publication ?

Très bons, avec des remerciements de beaucoup. Certains aussi ne voyaient pas trop l’intérêt de ce film pour revivre une défaite. Mais raconter la défaite n’était pas l’esprit du film.

Comment vis tu ta passion des Rouge et Noir aujourd'hui ?

J’ai été abonné pendant près de 10 ans. J’habite maintenant en région parisienne depuis 5 ans, et me suis donc abonné à Foot+ (bientôt BeInSport). Je suis pas mal sur Twitter pour échanger, et consulte souvent ROUGE Mémoire et SRO pour les news et stats. Et puis je tiens un blog perso sur l’actu du club pour "passer mes nerfs" et dire ce que je pense (sic) !

Quel est ton souhait le plus cher aujourd'hui au sujet du club ?

Que la Route de Lorient soit un stade où l’on vient aussi pour l’ambiance. Que ça bouge dans les tribunes. Pour ça il faudrait que le RCK en ait envie, au-delà de leur "vie de groupe", mais aussi le club. Par exemple, installer un autre groupe de supporters en Mordelles haut est un préalable. Ca permettrait de donner un visuel intéressant à la tribune. Le club doit lui-même allumer la mèche, en cherchant des partenaires de type bars ruraux ou clubs de foot de la région pour organiser des formules cars/stades. Le Stade Rennais me semble réellement manquer d’idées. Mais a t-il envie que ça bouge ? Il faut pour ça travailler sur l’identité du public. Mon film, à sa petite mesure, servait aussi à ça, qu’on puisse témoigner qu’il y a un public qui ne demande qu’à naître. Il a bien vécu un jour de mai 2009 ! L’initiative de Benjamin Keltz avec son livre qui va sortir à l’automne va dans ce sens. Il faut que le club se serve de ces forces vives individuelles et collectives (groupes de supporters) pour construire quelque chose. Une sorte de "Grenelle du public rennais."

Le Film